Marc Delantre
J’AI ÉTÉ MENACÉ... ILS COUPENT UNE TÊTE !
... une heure plus tard. Évitez de vous opposer à moi, svp.
Le 26 octobre 2020, à 8h15 et 8h24, je reçois deux e-mails de menace (de mort), mais dont j’ai une certaine habitude. Cela ne me touche plus. Je remarque peu après 9h que le Signal des Elohim affiche une énorme alerte sur le 3ᵉ signal, c’est-à-dire celui qui me concerne directement. Ce Signal fait cette grande pointe sur l’heure de 8h, autrement dit de 8h00 à 8h59. Je passe alors par une autre application pour avoir les minutes précises de cette alerte, et je dis alors à Marie-Madeleine, que cette pointe est due à des départs (hausses de connexions) à 8h16 et 8h24 et que cette alerte prend fin à 8h57. Elle me répond que cela correspond donc aux e-mails reçus. Marie-Madeleine est très en colère, car elle n’aime pas que l’on s’en prenne à son Jésus, et les Elohim non plus !

(ouvrir/fermer image)


Juste à la fin de l’alerte, entre 9h et 9h30, un homme est décapité par un engin de chantier de la société Socore Troletti de Petit-Couronne, près de Rouen. Le chantier se trouve sur un site, appelé Rubis, le long de la Seine. FR3, en fait état à 16h53. Les menaces, la tête arrachée, et l’article sont clairement visibles sur le 3ᵉ Signal des Elohim, mais aussi sur le Signal principal.

(ouvrir/fermer image)
 

Le conducteur de l’engin de chantier ne voyait donc pas où se trouvait son collègue, ni son godet, l’extrémité du bras articulé de la pelleteuse, et il était guidé par son collègue, par talkie-walkie. Celui-ci eut la tête arrachée, sans que l’on comprenne ce qu’il s’est passé, puisque le conducteur ne voyait rien. Le logo de la société Socore Troletti, met une sorte de couronne, autour de la tête du travailleur stylisé. Cette couronne a elle-même une forme de tête, identique à celle de la forme de la Seine à cet endroit, également identique au nom du siège de cette entreprise Petit-Couronne. Bref, tout dans cet accident pointe vers la forme d’une tête, d’une couronne et du sang, car Rubis, signifie aussi "Sang du Christ".



(ouvrir/fermer image)

Aujourd’hui, à 13h13, Marie-Madeleine me souligne, alors qu’elle est en pause déjeuner avec ses collègues, que l’ex-dirigeant de cette société qui avait engagé ce travailleur décapité, s’appelle MARC-Antoine Troletti. Je lui réponds que j’avais vu cela aussi. Elle me dit alors que tout pointe vers moi, la tête, la couronne, et le Sang du Christ, auxquels s’ajoutent les menaces reçues, et que donc j’ai raison. Ce  n’est plus un accident, c’est une sanction. Rappelez-vous, cette menace à la bombe à la gare Part-Dieu à Lyon, causée par les Elohim, par contrôle mental, et ayant comme signification, Marc Delantre, une "Part de Dieu".

(ouvrir/fermer image)
 

Vingt minutes plus tard, alors que Marie-Madeleine revient de sa pause déjeuner avec ses copines, elle se trouve nez-à-nez avec un godet (extrémité du bras articulé d’une pelleteuse) posé à même la pelouse juste devant l’entrée de leur société !!



(ouvrir/fermer image)

Marie-Madeleine et moi avons donc tiré la conclusion, que cet incident mortel a probablement été provoqué par un contrôle des Elohim, sur l’engin de chantier, ou sur son conducteur, puisque a priori, la victime n’aurait pas donné des indications qui auraient provoqué sa mort. Il partait en retraite la semaine prochaine !

Nous ne répéterons jamais assez. Mes paroles sont à prendre "stricto sensu" au sens strict. Elles viennent de Dieu et en aucun cas, vous ne pouvez vous opposer à celles-ci et donc à moi. Tout à l’heure, une suiveuse me reprochait d’être méchant et arrogant, elle m’a ensuite bloqué. Non, je ne suis ni l’un ni l’autre. Je suis seulement autoritaire, car c’est mon devoir. Je représente la Voix et la Colère de Dieu, il n’y a donc pas lieu d’utiliser des fleurs ou de la vaseline. Je dois dire les choses comme elle sont, sans quoi, c’est moi qui ne remplis pas ma mission. Et c’est juste après le blocage de cette suiveuse, que je découvrais la tête décapitée. ! 

(ouvrir/fermer image)
 

À la question de savoir, pourquoi les Elohim, l’armée de Dieu, ne s’en prennent pas aux coupables ? La réponse est simple. Ils s’en prennent aux proches des coupables et à des innocents, car cela a plus d’impact sur l’auteur, mais aussi sur les autres. La mafia aussi, s’en prend plus facilement aux proches plutôt qu’à l’auteur, car le message passe beaucoup mieux. C’est la même chose pour les actes terroristes. Si ceux-ci prenaient comme cible les politiques ou les vendeurs d’armes, cela aurait moins d’impact que de s’attaquer aux innocents ou à leurs enfants. Dans les années 70-90, il existait des groupes terroristes qui ne s’attaquaient qu’aux signes du capitalisme, et ils finissaient par devenir des héros aux yeux du peuple. Dans le cas présent, c’est un message de Dieu et il s’adresse au peuple. La cible sont donc des innocents.

Marc Delantre // E-mail: marc.delantre@gmail.com Facebook: https://www.facebook.com/marc.delantre.3