Marc Delantre
L’HUMANITÉ SERA DÉTRUITE !
Les Elohim le confirment et c’est imminent !!

Attention, pour comprendre cet article, il faut d’abord lire l’article qui précède, intitulé "GUIDESTONES - MONOLITHES : LA FIN EST IMMINENTE...  1980 - 2020 : 4 x 10 ans et l’Homme n’a rien compris !!. Cet article-ci en est la suite.

Ce 3 décembre 2020, en pleine nuit, je m’apprêtais à penser à autre chose, lorsque mon collaborateur, Rigel, m’envoie un nouveau lien. Il est passé 3h du matin à Paris, mais Rigel est un oiseau de nuit.

Je rappelle que Rigel est l’un de mes plus anciens collaborateurs. Il m’avait contacté juste après l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, en avril 2019. Les Elohim lui avaient fait connaître les portes de l’enfer, lors d’une vision où il a cru mourir intoxiqué par des fumées à Rouen. Cette vision qui affectait l’ensemble de son corps, et qui l’empêchait littéralement de respirer, était en réalité la vision de la future catastrophe de Lubizol à Rouen, d’autant qu’il habite à côté. Il m’avait alors contacté pour me raconter sa vision, mais je n’avais, à cette époque, pas encore l’expérience d’aujourd’hui, et je n’avais pas pu l’aider à comprendre.

Nous sommes restés assez proches pendant de longs mois, mais une distance s’était créée entre nous et bien plus encore, à l’égard d’autres collaborateurs, lorsque les Elohim, nous démontrèrent mon rôle d’Anté-Christ. Les autres collaborateurs ont complètement rompu tous les ponts avec moi, ne pouvant accepter que le Messager de Dieu, les Elohim, soit en réalité surtout celui de Satan, son armée, dans la réalisation de leur objectif de destruction de l’humanité. 

Mes rapports avec Rigel avaient donc diminué, mais ils restaient actifs, contrairement aux autres. C’est, il y a quelques semaines, que Rigel est revenu vers moi, de manière intensive, et assurément sous le contrôle total des Elohim. Il allait devoir me servir d’intermédiaire entre eux et moi et surtout dans le but de m’aider à comprendre les signes que je n’aurais pas vus. Ceci explique le nombre de fois que j’ai dû parler de Rigel, ces dernières semaines, car les Elohim, exploitent Rigel à son maximum. Cette nuit, il n’en a même pas dormi. Sans même connaître le message final à me délivrer, il devait me mettre sur la voie pour le découvrir et nous l’avons découvert ensemble, comme un puzzle dont on assemble les pièces. 

Donc, quand Rigel m’envoie cette nuit, un lien vers un fait qui l’interpelle, ma première réaction est de me dire que non, je ne vais pas pouvoir penser à autre chose pendant quelques heures. Je me suis ensuite posé la question, pourquoi Rigel venait-il de m’envoyer cette histoire. Je me disais qu’il était probablement en train de voir des signes où il n’y en avait pas. J’ai le tort d’oublier que les Elohim sont derrière Rigel comme ils sont derrière Marie-Madeleine et moi, c’est-à-dire de manière constante, et qu’ils voient aussi quand je m’apprête à me changer les idées.

C’est à 3h41, que Rigel m’envoie donc un lien sur la destruction d’un complexe de 4 tours à Dubaï. Je ne vois évidemment aucun lien avec les Elohim. Rigel tente alors de m’expliquer que ces tours formaient aussi un carré, comme les Guidestones, et que les tours sont l’un des symboles les plus utilisés par les Elohim. En fait, à ce moment-là, Rigel est convaincu que ce fait est une piste à suivre, mais il n’en connaît pas vraiment la raison. Je ne suis d’ailleurs pas convaincu par ses arguments.

(ouvrir/fermer image)
 

Je rappelle que les Guidestones font l’objet de l’article précédent, et qu’il est nécessaire de le lire avant celui-ci, sans quoi vous n’en comprendriez pas leur signification. En quelques mots, les Guidestones, donnent une liste de 10 commandements pour garder la Terre et l’Humanité, saines, une fois que cette dernière sera très fortement réduite par des catastrophes planétaires successives. Il s’agit d’un monument construit par un inconnu (ou presque), inauguré le 22 mars 1980, et composé de 5 immenses blocs de granit (108 tonnes au total). Sur les 4 extérieurs, il y a 10 commandements en 8 langues et ces blocs entourent un 5ᵉ bloc de granit, en partie centrale. En deux mots, ce monument symbolise la fin de l’humanité, et la raison de celle-ci, l’Homme étant le cancer de la Terre. Le mot "cancer" est réellement utilisé pour qualifier l’Homme, sur les blocs de granit du Guidestones.

(ouvrir/fermer image)

À 3h57, Rigel me reparle de la fusée VV17, qui avait décollé, en novembre, entre quatre pylônes, pour ensuite exploser en vol. Il est vrai que c’était à nouveau, une forme en carré, avec la fusée en partie centrale, comme pour les Guidestones. Toutefois, je ne suis alors pas convaincu du lien possible entre la VV17, les Guidestones et cette destruction d’immeubles à Dubaï.

(ouvrir/fermer image)
  

Par contre, je dis à Rigel, que lors de ma découverte des Guidestones (voir article précédent), j’avais en effet pensé au réacteur nucléaire de Tchernobyl (voir article), duquel le Corium se serait, selon les Elohim, enfoncé dans le sol, et qui devrait exploser incessamment. Toutefois, je lui précise que je ne sais pas pourquoi les Elohim m’ont-ils fait penser à Tchernobyl à ce moment-là. Oui, Rigel avait décelé sur le Signal des Elohim, le volume que ceux-ci avaient dessiné, et représentant la centrale de Tchernobyl. Il s’agissait aussi d’un carré, mais par contre, la pointe représentant la descente du corium, au milieu de ce carré, allait vers le bas et non vers le haut. Cela ne collait pas avec l’idée de Rigel, de l’analogie avec les Guidestones, où les 5 éléments pointent vers le haut, comme dans le cas de la fusée. Cela ne marchait pas non plus avec la destruction des quatre tours à Dubaï, où il n’y avait aucune partie centrale.

Il était alors 04h04 du matin, et Rigel et moi, étions toujours en train de chercher dans quelle direction voulaient nous emmener les Elohim.

(ouvrir/fermer image)
  

Il en venait à comparer la fusée qui monte et explose, au réacteur qui descend et qui devrait exploser, tous les deux partant d’une structure en carré. Il me répète, en reprenant tous les exemples que je cite ici, que ces structures en carré doivent avoir un point commun. Je précise une structure en carré avec un élément central. En fait, nous cherchons, nous l’écrivons même, mais nous ne comprenons pas encore. Je ne comprends pas non plus cette destruction à Dubaï, alors que Rigel, y revient constamment.

Finalement, Rigel me rappelle que, ce complexe de tours, la Mina Plaza Towers, à Dubaï a été détruite, le 27 novembre, et il me demande ce qu’il s’est passé le 27. 

(ouvrir/fermer image)
  

Je lui précise que je n’ai rien noté, et que je n’ai pas fait d’article sur le 27 novembre. Rigel est toujours convaincu du signe que représente la destruction de la Mina Plaza, et il m’envoie alors la vue des tours depuis le centre de ce complexe. Pour le coup, il a raison en mentionnant que le symbole est ici féminin et non phallique, comme dans le cas de la fusée, ou des Guidestones. La photo qu’il m’envoie, montre bien que le photographe se trouve dans un espace rond, ouvert vers le ciel et que cette ouverture ronde vers le ciel, donne sur une tour. Graphiquement, on a vraiment là, les deux symboles, féminins et masculins réunis.

(ouvrir/fermer image)

Je lui demande donc l’heure de cette destruction, tout en la cherchant moi-même. Et surprise ! Rigel a de nouveau raison !! La destruction de la Mina Plaza est hyper-signée sur le Signal des Elohim, au point le plus bas d’une pointe vers le bas, juste au milieu des quatre murs de granit des Guidestones, représentés sur le Signal des Elohim !! Il n’y avait plus aucun doute, cette destruction ne se trouvait pas à ce milieu par hasard ! Je m’exclame alors auprès de Rigel, lui demandant pourquoi doit-il toujours avoir raison ? Il avait une piste reçue des Elohim. Il nous restait à comprendre pourquoi.   

(ouvrir/fermer image)

Je rappelais alors à Rigel, que le vendredi 27 novembre, donc à la même date que la destruction de la Mina Plaza, avait disparu un immense pénis en bois, sur un sommet montagneux en Allemagne. Cela m’avait interpellé, car il n’y avait rien de mieux comme symbole phallique, et celui-ci avait aussi disparu. Or, il avait disparu en même temps que les 4 tours à Dubaï et entourant un symbole des plus féminins !

(ouvrir/fermer image)

Tout d’un coup, les pièces se mettaient en place. Les Elohim ne mettaient pas l’accent sur des tours entourant un symbole phallique, mais des tours entourant parfois un symbole phallique, et parfois un symbole féminin ! Nous étions de retour au 5e Elément ! La femme, l’Amour et le sexe, comme vainqueurs de la bataille du Bien contre le Mal, celui-ci étant l’humanité, le cancer de la planète Terre, tel que décrit par les Guidestones !

Cela me faisait du coup penser au seul message reçu la veille, de Marie-Madeleine. De la même manière que Ridel et sa Mina Plaza, elle m’avait envoyé un article sur la destruction apparemment accidentelle (ou les Elohim ?), en novembre 2020, de la plus grande parabole au monde, l’Arecibo, également appelé télescope. Le coup fatal à sa destruction a été porté le 1ᵉʳ décembre 2020 ! Cet immense télescope repris dans le film Contact et dans Goldeneye, a donc terminé sa vie ces dernières semaines, et ce 1ᵉʳ décembre en particulier, ce qui n’est certainement pas une coïncidence.

Encore une fois, il s’agit ici, d’une immense surface ronde et enfoncée, donc le symbole féminin, entouré de piliers.

(ouvrir/fermer image)

C’était donc également le cas pour le symbole féminin de la Mina Plaza, à Dubaï, y compris sur le signal des Elohim, mais aussi pour la forme laissée par le corium de la centrale nucléaire de Tchernobyl (voir article). En effet, ce dernier était représenté, sur le Signal des Elohim, par une immense pointe vers le bas, pour symboliser la descente du corium, depuis le milieu du carré représentant la centrale de Tchernobyl. C’était donc bien un trou au milieu de piliers.

Nous avions donc désormais autant de faits relatifs au symbole masculin que féminin, tous entourés de piliers, à la manière des Guidestones. Nous étions donc bel et bien dans un rappel du film du Cinquième Élément, et dont les quatre premiers éléments étaient représentés par des volumes en triangle, comme le sont les TROIS monolithes apparus ces derniers jours. 

Celui de l’Utah est apparu dans un site qui représente en lui-même, le sexe féminin, mais ce lieu symbolise aussi, un premier des quatre éléments, la "Terre" !! 

(ouvrir/fermer image)

Celui de Roumanie était apparu au-dessus d’une montagne, comme l’était aussi le pénis, mentionné plus haut, en Allemagne. Ses côtés montraient un graphisme qui rappelait les vagues dessinées sur l’une des pierres utilisées dans le film du Cinquième Elément ; la pierre symbolisant l’eau. Sur les photos de ce monolithe, en contrebas, on voit en outre, une importante rivière.

(ouvrir/fermer image)

Il avait ensuite disparu, selon le Journal, le Parisien dans une vive lumière venant du ciel. 

(ouvrir/fermer image)

Le dernier est apparu hier soir, 2 décembre 2020, en Californie, sur le mont PINE ! En plus de la signification très masculine de ce mot, celui-ci fait aussi le rapport avec le mot "pinéal", de la glande du même nom, qui permet aux Elohim, le contrôle sur les Hommes. La glande pinéale porte ce nom par son apparence en forme de pomme de pin.

Le monolithe en Californie, est du même style que celui de l’Utah, et se trouve également sur un sommet montagneux, comme le pénis en Allemagne et le monolithe de Roumanie. On doit s’attendre à sa disparition prochaine. Mais que représente la Californie aux yeux du monde aujourd’hui ?  Les immenses incendies dont elle a été victime, donc le Feu, 3ᵉ élement.

(ouvrir/fermer image)
 

Attention, je ne dis absolument pas que les monolithes sont d’origine extraterrestre. Cette origine est humaine, mais tant leur création que leur retrait est probablement dû à des individus sous contrôle des Elohim, comme mes collaborateurs et moi, le sont, et comme l’était le créateur des Guidestones. Toutefois, même la presse officielle mentionne que la disparition du monolithe roumain ne serait pas le fait de l’Homme. 

Avant de conclure, je vais vous faire part de quelque chose des plus étranges et qui, je vous le donne en mille, vient encore, de Rigel, qui est vraiment très sollicité par les Elohim.

Hier, il lui prend une envie subite, c’est classique avec les Elohim, de chercher ce que le très célèbre journal l’Economist prévoit comme couverture pour 2021. Il est en effet connu que les couvertures de l’Economist sont inspirées d’année en année, et qu’elles prédisent l’avenir. À ce titre, il en a déjà été question des dizaines de fois, dans mes articles les plus anciens. Il est donc normal que Rigel me fasse part de son intention de chercher leur couverture pour 2021.

Il se rend donc sur la page Facebook de l’Economist et ce qu’il découvre le choque au plus haut point. Il tombe sur ma caricature, comme nouvelle image de couverture du Facebook de l’Economist !

(ouvrir/fermer image)


(ouvrir/fermer image)

Pourtant, en théorie, cette caricature pointe vers deux autres personnages. Le premier est le Dr Evil, héro d’une série de trois films, paru entre 1997 et 2002, il y a donc près de 20 ans. C’est en tout cas sa tenue, mais ce n’est pas son sourire, ni son nez, ni sa bouche, et son énorme cicatrice de 10 cm sur sa joue droite est absente de la caricature, alors que c’est sa marque de fabrique ! Bref, pour les caricaturistes expérimentés de l’Economist, c’est une caricature plus que loupée. Toutefois, le Dr Evil, porte à peu près, mon nom. Evil est le Mal, en français. Dans la version française, c’est même, le Dr. Denfer, de l’Enfer, ce qui est encore davantage mon nom, De-L-Antre, comme Antre du Diable. 

En outre, le Dr Evil/Denfer est belge. Il a des origines brugeoises (moi-aussi !) et il a suivi une formation d’espion ou d’agent (moi aussi !), et il a d’autres points en commun avec moi. Le plus fou, c’est que ce personnage date d’il y a 20 ans et que l’on ne comprend pas très bien pourquoi l’Economist a choisi, officiellement du moins, de pointer dans la direction du Dr Evil, et que sa caricature manquée et son profil font aussi/plutôt référence à moi !

Le second personnage vers lequel pointrait de manière officielle, cette caricature, ce serait le PDG d’Amazon, Jeff Bezos. Ce qui fait essentiellement penser à cela, c’est le sourire de la caricature qui fait référence au logo d’Amazon. Sa caricature est plus approchante que le Dr Evil, mais le PDG a notamment une belle fossette au creux du menton, qui n’existe pas dans la caricature faite par l’Economist. Par contre, j’ai bien moi aussi, un important lien avec Amazon. C’est le seul endroit où vous pouvez trouver mon livre, Le code de Gladio, Gladio étant le nom que je donnais aux Elohim, avant de savoir à qui j’avais réellement à faire.

Donc, d’après Rigel, qui est aussi dessinateur et caricaturiste, à ses heures, même s’ils n’en ont pas connaissance, cette caricature est la mienne, car ces fautes de caricature ne peuvent pas avoir été faites sans raison ! Maintenant, on ne connait pas la raison pour laquelle je ferais l’objet d’une caricature par l’Economist, sauf que le 30 novembre, donc, il y a 3 jours seulement, l’Economist publiait un post précisant que nous étions arrivés au moment de l’Antéchrist, ce qui n’est rien d’autre que moi.

(ouvrir/fermer image)

Je rappelle que les Elohim m’avaient dit à la Pentecôte 2019, que j’allais devoir préparer les Hommes à l’Apocalypse, et leur en expliquer la raison, ainsi que la progression des événements, pour finalement préparer le retour du Christ, pour la création d’un nouveau monde. C’est la définition de l’Anté-Christ, donc antérieur au Christ, puisqu’il en prépare la venue. Ce n’est pas comme les religions voudraient le faire croire, un personnage opposé au Christ ! Par contre, l’Anté-Christ est vigoureusement opposé, non au Christ, mais bien au christianisme en tant que religion ayant grandement caché aux Hommes, leur origines. Les religions considèrent donc l’Anté-Christ comme leur ennemi, mais sans préciser qu’elles s’opposent catégoriquement aux Révélations dont l’Anté-Christ a la charge. 

C’est plusieurs mois plus tard, en 2020, que j’apprendrai que celui dont je dois en réalité préparer la venue, c’est moi, et d’Anté-Christ, je suis alors passé, au statut de prophète. Cela a provoqué, selon les Elohim, le Sacrifice de l’Agneau de Dieu, en la personne de Victorine et de deux autres, tous les trois morts noyés, en 48 heures ; 18 mois, 18 ans, 36 ans !

Alors, il est en effet des plus étonnants qu’après avoir changé leur image de couverture par une caricature qui me ressemble, L’Economist publie ensuite, un article sur l’Anté-Christ ! Or, quand Rigel et moi, comprenons cela, les Elohim, me plantent mon Messenger et ensuite m’envoie trois pincements au cœur pour confirmation de nos déductions. Que la photo de couverture de l’Economist me ressemble, n’est d’après les Elohim, pas le fruit du hasard !!

(ouvrir/fermer image)

Alors, que faut-il penser de tout cela ?

Il faut se rendre compte que depuis des semaines, les Elohim nous envoyaient des incidents et des signatures sur le Signal des Elohim, faisant tous, référence, au film du Cinquième Élément, et plus globalement à une structure en carré autour d’un élément central, le 5e Élément. C’est la raison pour laquelle les trois monolithes sont de forme triangulaire. Ils représentent les 4 éléments dans le film du Cinquième Élément.

Le film du Cinquième Élément se termine donc par la bataille du Bien contre le Mal. Pour les Elohim, le Mal, le cancer de la planète, c’est l’humanité, l’Homme, qui a très largement dépassé le maximum, de 500 millions d’individus, décrit sur les pierres du Guidestones, prévoyant la fin de l’humanité. Les Elohim vont donc détruire ce Mal, en détruisant l’humanité. C’est très exactement ce qui a donné lieu à l’écriture de ce long article, et à la création, il y a 40 ans, des Guidestones. Cela explique donc pourquoi Rigel voulait tant me parler de la destruction de la Mina Plaza Towers, qui s’est produite sur le Signal des Elohim, juste au milieu des 4 pierres de granit, représentant les quatre éléments.

C’est exactement ce qui se produira avec l’humanité et le monde dans lequel elle vit. Il n’en restera que poussière. Tout sera détruit, comme la Mina Plaza Towers.

Quant aux Élus, destinés à reconstruire ce monde, pour le compte des Elohim, ces derniers quitteront cette terre avant qu’il ne soit trop tard, à l’exemple du monolithe, en Roumanie qui a disparu dans un fort halo de lumière. Je ne parle pas ici des personnes qui survivront à la fin de l’humanité, mais à celles et ceux qui comme moi, seront voués à guider ce monde détruit vers sa reconstruction. Il est d’ailleurs arrivé un fait divers ces derniers jours qui a largement interpellé Marie-Madeleine. C’était le 29 novembre. Un pilote français de formule 1, aurait dû mourir dans le crash de sa voiture et ce fut un miracle qu’il ait été sauvé par le système de halo qui protège aujourd’hui, la tête des pilotes. Pour Marie-Madeleine, les Elohim lui ont fait comprendre par ce miracle, qu’un autre halo viendrait sauver les Élus, avant qu’il ne soit trop tard. C’est après qu’elle m’ait dit cela que disparaissait, dans un halo de lumière, le monolithe en Roumanie. 

Pour la petite histoire, cet article m’aura demandé 8h de rédaction, non stop... Moi qui comptais me changer les idées. Un véritable travail plein temps !


Marc Delantre // E-mail: marc.delantre@gmail.com Facebook: https://www.facebook.com/marc.delantre.3