Marc Delantre
Qui a lancé la pandémie pour Gladio et quand ?
Cet article-vidéo répond à ces questions.

Dans cet article-vidéo, je vais vous expliquer comment j’ai compris quand eu lieu le réel début de la pandémie (une certitude), et quels sont ceux qui l’ont probablement provoquée.

Toutefois, contrairement à mes habitudes, Je ne vais pas présenter ce récit par ordre de date, car je serais obligé de commencer par la fin, donc par la solution de l’énigme. Je vais donc vous présenter cela comme je l’ai compris le 27 mars. C’est aussi un ordre chronologique, mais c’est celui de l’analyse et des inspirations de Gladio, pour me pousser le 27 mars à comprendre ce qu’il s’est réellement passé.


Le 27 mars, je remarque donc que le Signal principal de Gladio était retombé à un niveau particulièrement bas. Il était passé de 1200 à 400 connexions par heure. Ce changement au niveau du Signal Principal de Gladio est très important, et il demande à être analysé. Toutefois, certains vont se demander ce que sont ces signaux. Cela me donne donc l’occasion de rappeler ce qu’est le Signal de Gladio, qui par destination, devient le Code de Gladio. En effet, le Signal de Gladio, bien que graphique, est surtout quelque chose à décoder. Par définition, ce qui est à décoder, est donc un code, et le Signal de Gladio devient dès lors le Code de Gladio.


Le Signal de Gladio et le virus informatique MIRAI

Vous connaissez tous, les caméras de surveillance. Elles sont de plus en plus nombreuses, même si en ce moment, vous n’avez pas trop l’occasion d’en voir, à cause du confinement. Lorsque je dis que le Signal principal de Gladio, passe de 1200 à 400 connexions par heure, ces connexions proviennent essentiellement de caméras de surveillance à travers le monde.

Les caméras de surveillance doivent évidemment être connectées à Internet, pour transmettre leurs images. Or, Gladio a accès à tout ce qui est connecté à Internet et à tout circuit électrique en particulier, qu’il soit connecté ou non ! C’est ainsi qu’ils peuvent agir sur des avions en plein vol, des voitures, etc.  

Toutefois, pour cacher leur intervention au niveau des caméras de surveillance, ils ont aidé, comme ils m’aident à écrire, deux jeunes israéliens à créer un virus destiné à contrôler ces caméras. Mon livre, le Code de Gladio, décrit très bien, ces deux Israéliens, car leurs différentes étapes de la création de ce virus, correspondaient à l’évolution de ma propre histoire, depuis 2012. Mon livre montre très bien cette évolution, mais ne l’explique pas.

Gladio n’avait pas besoin de ce virus, mais ce virus était destiné à cacher l’intervention directe de Gladio sur ces caméras. Les informaticiens ou polices informatiques qui chercheraient ensuite la cause des problèmes, découvriraient donc un virus informatique. La suite consiste alors pour la police de savoir qui contrôle ce virus pour contrôler ces caméras, et ceci est beaucoup plus compliqué.

Le virus informatique avait un nom « MIRAI » et l’ensemble des caméras connectées, infectées, et donc permettant l’intervention cachée de Gladio, prenait le nom de « MIRAI BOTNET ». Or, « Mirai botnet » est la plus grosse contagion « informatique », connue à ce jour, car des millions de caméras avaient ainsi été infectées par Mirai, et chacune de celles-ci, devenait dès lors une caméra que Gladio pouvait utiliser sans crainte, puisque le virus cachait leurs actions !

En outre, ce virus informatique pouvait techniquement se propager tout seul. C’est évidemment le but même des virus informatiques. Mais à nouveau, Gladio pouvait à distance inséminer le virus sur la caméra dont il voulait se servir. Puisque les caractéristiques connues du virus Mirai, permettaient cette auto-propagation, personne ne se posait la question, pourquoi telle ou telle caméra, complètement isolée avait été infectée !


La comparaison entre le virus MIRAI et le CORONAVIRUS

WOW, alors que j’écris ces lignes, avec la probable aide de Gladio, je me rends compte que c’est exactement ce qu’il se passe, et ce que je décris au niveau du Coronavirus !! Gladio n’a pas besoin du Coronavirus pour affecter votre corps, mais le Coronavirus sert en effet à cacher l’intervention directe de Gladio sur votre corps !! C’est exactement cela et en plus, dans les deux cas, il s’agit bien d’un virus ! L’un est informatique. L’autre est biologique.

Dans le cadre du Coronavirus, il ne s’agit pas ou pas encore de vous manipuler, mais bien de vous détruire, sous le couvert d’un virus dont Gladio ne se sert pas. Le Coronavirus ne lui sert qu’à cacher son intervention directe sur votre corps, qui lui, peut avoir un contrôle sur le virus. Le corps médical ne voit que le Coronavirus, comme la police informatique ne voit que le virus Mirai !

Cela fait depuis septembre 2016 que je parle du virus Mirai, et c’est le 27 mars 2020, que je comprends réellement le but du virus Mirai, alors que le Coronavirus est en train d’envahir le monde ! Je n’en reviens pas ! C’est édifiant, mais surtout très démonstratif et explicatif, sur la raison d’être du Coronavirus !


Composition du Signal de Gladio devenant Le Code de Gladio

Revenons au Signal de Gladio. Donc, caché derrière le virus Mirai, Gladio demande à ces millions de caméras de tenter de se connecter sur mon serveur Internet. Ce dernier réagit comme n’importe quel serveur et il bloque ces tentatives de connexion, venant de ces caméras. Toutefois, mon serveur fait comme tous les autres serveurs, il enregistre ces tentatives de connexion. J’ai alors conçu plusieurs petites applications pour placer ces connexions sur un graphique présentant le nombre de tentatives de connexions par heure. C’est la base du Signal de Gladio qui donne donc bien un nombre de connexions par heure. 

Gladio fait ensuite évoluer le nombre de connexions selon les messages qu’il veut me transmettre. Je regarde donc ces graphiques que Gladio crée par le nombre de connexions et j’essaie de les déchiffrer, ce qui donne le Code de Gladio.

Comme les messages étaient de plus en plus nombreux, Gladio a finalement créé quatre signaux différents, selon la position géographique de ces caméras. J’ai donc aujourd’hui, le Signal principal de Gladio et trois Sous-Signaux.


Le Signal Principal de Gladio, le 27 mars 2020

Revenons au Signal principal de Gladio du 27 mars, puisque c’était de celui-ci dont j’étais parti, pour vous expliquer ce qu’est le Signal de Gladio. Le Signal Principal de Gladio montrait donc le 27 mars, une diminution soudaine de 1200 à 400 connexions par heure. Ce genre de changement n’est évidemment pas dû au hasard. Je devais donc en trouver la raison.

Je n’ai pas mis longtemps à trouver la raison de cette forte chute des connexions. Elle correspondait à un courrier reçu de mon père le 27 mars à 12h24. Mon père est en effet mon principal confident, le seul membre de ma famille avec qui j'ai des contacts et Gladio prend souvent nos échanges, comme points de repère. Dans son e-mail de ce matin, c’est la première fois que mon père ne semblait plus douter de ce virus, et de mes liens avec Gladio, responsable de ce virus. Il me demandait même de demander à Gladio, ce qu’il venait faire dans cette histoire, puisqu’il se sentait protégé face à ce virus, ce dont je suis persuadé. La réponse de Gladio à mon père, est le contenu de cet article. Vous allez comprendre pourquoi.

Mon père suit mon histoire depuis ses débuts, en 2007. Il y a toujours cru, mais ces derniers temps, il commençait à douter de la volonté de Gladio de provoquer un immense reset de notre civilisation. Il était persuadé que ce reset aurait lieu un jour, mais pas de son vivant, alors qu’il a 83 ans. Son mail de ce matin, montrait, face à ce virus, un semblant d’acceptation, que ce reset était peut-être bien en train de se produire.

J’avais donc un Signal de Gladio montrant une forte baisse, que je pouvais associer à l’e-mail de mon père. Plus exactement, cette forte baisse de Signal correspondrait à son apparente acceptation que le virus causerait bien ce reset, même s’il avait déjà admis que le virus n’était qu’un leurre. Je commençais donc à remonter ce signal, cherchant les moments où mon père aurait pu douter de mon histoire.


15-16-17 février 2020, l'Antéchrist se révèle, et prévient de l'Apocalypse

L’un des moments les plus forts, où il aurait pu montrer un doute, c’était entre le 15 et le 21 février 2020. En effet, c’est à ce moment-là, que Gladio me pousse à réaliser trois articles démontrant que je suis l’Antéchrist. Mon père ainsi que mes suiveurs auraient pu fortement réagir par rapport à ces trois articles. Pourtant, personne ne semblait en avoir douté. Les seuls à avoir montré une réaction, c’était mes collaborateurs. Trois d’entre eux avaient immédiatement pris leurs distances avec moi.

En effet, l’Antéchrist a pour mission d’annoncer l’Apocalypse et d’expliquer les raisons de cette dernière. L’Antéchrist est directement sous le contrôle de Gladio, alias Satan, mais à la base, il est surtout un envoyé de Dieu, pour préparer l’humanité à son avenir ; l’Apocalypse, suivie de la lente création d’un monde meilleur et le retour du Christ. 

Les religions voient dans l’Antéchrist, un être abject duquel il faut s’éloigner au plus vite, mais en réalité, la position des religions est assez normale puisque la mission de l’Antéchrist est d’expliquer au monde, en quoi les religions ont menti. C’est l’une des principales raisons de l’Apocalypse et il est donc normal que les religions disent du mal de l’Antéchrist. C’est d’autant plus vrai que l’Antéchrist, l’envoyé de Dieu, œuvre sous la protection et avec la collaboration de Satan, dont le but est la destruction complète de toutes les religions sur terre.

Gladio m’avait donc poussé à réaliser ces articles, trois jours d’affilée, les 15, 16 et 17 février. Il y avait apparemment urgence à clamer au monde ma fonction et cela me gênait. Je n’ai pas l’habitude de résister aux ordres et ces trois articles furent :
  • Le 15 février, « Ils disent que je suis l’Antéchrist ». Remarquez que libellé ainsi, je prenais moins de risque, puisque je mettais sur Gladio, la responsabilité de cette affirmation. Malgré tout, c’est l’article le plus important des trois. Il explique de manière très détaillée comment Gladio, m’avait formé toute ma vie, donc depuis ma naissance, à cette fonction. En outre, ma situation actuelle, correspondait aussi à des prédictions au sujet de l’Antéchrist et connues des trois religions monothéistes ; la religion chrétienne, musulmane et juive. Cet article était visiblement tellement bien ficelé qu’il a provoqué le départ immédiat de 3 collaborateurs et le retrait prudent de 3 autres.
  • Le 16 février, « L’Antéchrist, la colère de Dieu, ma fonction », expliquait en effet en détails, ma fonction, et la Colère de Dieu.
  • Le 17 février, « Gladio/Satan contrôle le travail et le sommeil de l’Antéchrist »
Le message était tellement bien convainquant, qu’il n’avait pas perturbé, ni mon père, ni mes suiveurs et provoqué le départ ou mise en retrait de 6 de mes collaborateurs !


19 février 2020, l'Antéchrist prévient de l'Apocalypse

Le 19 février, je publiais un nouvel article, qui disait que l’Apocalypse était imminente et qu’un certain nombre de paramètres et événements pointaient vers les 11 mars 2020. En fait, la date n’avait pas d’importance. Ce qui était important, c’était que je prévienne de l’imminence de l’Apocalypse, objet même de ma mission.

Cet article était important et pourtant, graphiquement Gladio n’y répondait par aucun changement sur son Signal. Au soir du 19 février, je vérifiais une nouvelle fois les Signaux de Gladio. Le Signal Principal de Gladio ne montrait rien de particulier. Par contre, le Sous-Signal, en lien avec moi, me paraissait subitement très curieux. Il comportait trois groupes de pointes, comparables et séparés par une même distance. D’un point de vue graphique, cela avait demandé un travail important à Gladio, et même une estimation parfaite de ce que le dessin sera une fois terminé. Quand on sait que ces Signaux sont réalisés par des connexions de caméras de surveillance, c’était vraiment surprenant. Donc, cela devait avoir une importante signification !


C’est au moment, où je prolonge le graphique de Gladio, à 22h21, ce 19 février, que se produit un tremblement de terre de 3.8 à Brest ! Pourquoi Brest ? Car étant belge, je pouvais m’écrier « Tonnerre de Brest ! » Juron provenant de Brest, mais surtout repris par le Capitaine Haddock dans la bande dessinée de Tintin !

En effet, ce graphique m’indiquait qu’il devrait se passer quelque chose le 21 février, ou à partir du 21 février ! Autrement dit, ce graphique montrait du 14 au 21 février, soit exactement la semaine, où je démontrais être l’Antéchrist, qu’il se passerait quelque chose de terrible à partir du 21 février !!  En soit, c’était assez logique ! Gladio, force l’Antéchrist à se dévoiler. La mission de celui-ci est d’avertir de l’Apocalypse. Il pouvait donc se passer quelque chose d’intensément grave suite à ces révélations !


21 février 2020, début de l'Apocalypse

Et que s’est-il passé le soir du 21 février ? La mort du premier Italien mort du Coronavirus et au matin du 22 février, la mort d’un second !! Ces deux morts étaient signés à la minute même sur le Signal de Gladio ! 

Attention, c’est foutrement important cela ! Comment Gladio savait-il une semaine à l’avance que ces deux morts se produiraient dans la nuit du 21 au 22 février, et que ces deux morts seraient signées à la minute près sur le Signal de Gladio avant même que le monde ne soit au courant ! Pour la simple et unique raison, que ces deux morts apparemment dues au Coronavirus, étaient télécontrôlées ! Elles étaient planifiées et provoquées à distance à cette date-là, à ce moment-là, par Gladio, et je devais avoir annoncé, le début de l’Apocalypse, en tant qu’Antéchrist qui venait de se dévoiler ! Tout était réglé comme sur du papier à musique ! Et cela ne s’arrêtait pas à cela. 


Les 22 et 23 février 2020 formaient un week-end. Que s’est-il donc passé à partir du 24 février ? La chute vertigineuse des marchés financiers et le 26 février, le premier Français, mort du Coronavirus, à Paris ! 

Ces deux lieux n’avaient pas non plus été choisis au hasard ! Nous l’avions vu dans mes deux premières vidéos. Le second mort en Italie, s’était produit à Cottogno, en Lombardie, exactement sous la croix que j’avais dessinée à l’attention de l’un de mes collaborateurs, pour lui désigner où Gladio commencerait cette Apocalypse !! Or, je lui avais dessiné cette croix à cet endroit, car je savais que Gladio choisirait un endroit situé entre le Vatican et le CERN, car ils avaient l’intention de détruire les deux en une seule opération. Le Vatican est en effet le sommet de l’Église chrétienne et donc leur cible la plus importante ! Je ne pensais alors pas au Coronavirus, mais à un autre événement infiniment plus destructeur, également prévu au programme Apocalyptique de Gladio !

Manifestement, ils avaient prévu un hors-d'œuvre dans le menu de l’Apocalypse, et celui-ci devait avoir lieu aux mêmes endroits ! 

Le premier Français mort, en France, du Coronavirus, pointait évidemment vers Paris. Cela n’avait rien d’étonnant et nous en avons aussi déjà parlé. C’était à Paris, et sur ordre du Roi de France, Philippe Le Bel, que les Chevaliers des Templiers, l’Armée de Dieu, avaient en premier été massacrés le 13 octobre 1307. Paris était et reste donc une cible privilégiée pour Gladio.

Le courrier de mon père, au 27 mars 2020, avait provoqué la chute du Signal de Gladio, alors qu’il reconnaissait que le Coronavirus pouvait marquer le début de l’Apocalypse. Cette dernière, avait bien commencé en Europe, le soir du 21 février 2020, alors que je venais de révéler au monde que j’étais l’Antéchrist devant avertir de l’Apocalypse !!

Cela se tenait. Il y avait une logique certaine dans cette évolution, mais je continuais de m’interroger, sur cette chute du Signal de Gladio, suite à l’e-mail de mon père, le 27 mars 2020. À quoi pouvait-elle correspondre ? Or, une méthode de recherche est de voir à quelle date, le signal principal de Gladio était aussi bas. En effet, les opérations de Gladio se caractérisent aussi par leurs extrémités, leur début et leur fin. 

Les Elohim et les Annunakis


En remontant le signal, semaine après semaine, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour trouver le point de départ. C’était le 12 janvier 2020, vers 15h. Il me fallait alors trouver la raison de ce point de départ. J’avais alors un échange avec mes collaborateurs de l’époque. Je leur demandais à cet instant précis de commencer des recherches sur les Annunakis. C’est de cette communauté d’extraterrestres à laquelle nous faisons référence, quand nous parlons des Elohim. C’est donc le 12 janvier à 15h que je situe mieux encore de qui, je suis réellement dépendant. 

Ces Annunakis sont présentés dans des textes très anciens, quelques milliers d’années. Mais ce que je ne savais pas, c’était que les Annunakis pouvaient vivre 3000 ans ! Autrement dit, leur vie couvre toute nos origines religieuses, et ce qui se passait pour nous, il y a mille ou deux mille ans, pour eux, c’était à peu près hier ! 

Ce sont les Annunakis qui ont limité, notre durée de vie à cent ans, ainsi que les facultés de notre cerveau à 10 % de ses possibilités. Ce sont aussi les Annunakis qui ont créé à la base de notre cerveau, la glande pinéale qui leur permet de prendre le contrôle de la moindre cellule de notre corps, et donc d’y créer les moindres troubles, dont des symptômes d’un virus, qui en réalité est à peu près inoffensif !

Ce 27 mars 2020, en provoquant cette chute du Signal Principal de Gladio, suit à la réception du mail de mon père, Gladio voulait surtout me rappeler que ce n’est pas le virus qui tue, mais bien les Elohim, les Annunakis, qui ont un total contrôle sur notre corps au travers de la glande pinéale qu’ils ont eux-mêmes, créée. Le virus n’est qu’un leurre, qui fonctionne très bien, comme tout ce que Gladio conçoit et qui leur permet de cacher leur action directe sur le corps des patients.

Or, le 12 janvier marque aussi le début de la pandémie du Coronavirus, alors que le monde s’interrogeait déjà, à cette époque, sur son origine. Le monde avait alors appris que des contaminés en Chine, avaient un lien avec le marché des fruits de mers de Wuhan et que ces derniers avaient été décelés entre le 8 et le 18 décembre 2019. On oubliait pourtant qu’un premier cas de ce virus avec été diagnostiqué le 1ᵉʳ décembre 2019. Celui-ci n’avait pourtant aucun lien avec le marché des fruits de mer. Bien plus tard, on découvrira, que le tout premier infecté du Coronavirus, en Chine, était apparu le 17 novembre 2019 !

Le Corona SRAS (2003) et le Corona COVID-19 (2020)

Mes investigations s’arrêtaient là. Surfant ensuite sur Internet, je tombe, – est-ce un hasard ? – sur une émission de « Cellule de Crise ». Celle-ci porte sur une autre épidémie de type Corona, le SRAS, en 2003. Il est un peu plus de 13h aux Philippines et un peu plus de 6h du matin, en France, lorsque je commence à regarder ce documentaire de près de 1h30. Il est très bien fait. À plusieurs moments, des médecins et infirmières de l’époque, à Hanoï, au Vietnam, sont interrogés, et ils mentionnent des moments de sensations de froid intense. Une sage-femme explique qu’elle ne savait plus quoi revêtir, ni comment se mettre, ni où se mettre, pour ne pas avoir autant froid. Sa description me rappelait une nuit, horrible pour moi, où j’avais exactement les mêmes sensations. Cela ne m’avait pas interpellé et je continuais à regarder le reportage.

28-29 octobre 2019, ma nuit symbole du Covid-19

Régulièrement, pour me déstresser, je sors de ma chambre-bureau, et je marche un peu dans la maison. J’étais dans la cuisine, appuyé à la balustrade en train de regarder l’océan, songeant au documentaire sur le SRAS que j’étais en train de regarder…  Je me disais alors que je devrais peut-être vérifier la date de cette nuit, où je n’avais jamais eu aussi froid de ma vie !

De retour à mon bureau, je cherche dans mes e-mails, à quelle date, ai-je raconté, à mon père, cette fameuse nuit de froid absolu. Le 29 octobre 2019 à 13h13 ! Deux fois, le nombre du malheur, dans l’heure de l’envoi ! Heure miroir, par excellence. 


Mon courrier lui parle de ma nuit précédente, donc celle du 28 au 29 octobre 2019. Je vais donc vérifier sur le signal de Gladio, et je reconnais une signature, que j’avais bien vue sur le Signal de Gladio, lors de cette nuit-là ; le symbole d’une résistance chauffante ou refroidissante. Cette signature, en forme de résistance, couvrait bien toute cette période de froid intense. C’était donc Gladio ! Toutefois, je n’avais jamais compris pourquoi, alors que manifestement, il y avait quelque chose de très sérieux à comprendre. Il y eut en effet durant la même nuit un important séisme de 5.1 aux Philippines, à 10 km de profondeur et causant au moins 4 morts ! J’écrivais tout cela à mon père, mais en ne comprenant pas ma nuit de froid intense, et ce séisme classique de ceux causés par Gladio !

27 octobre 2019, mon père défie Gladio et marque le début de la pandémie

Or, le 27 mars 2020, je fais le parallèle avec le récit de la sage-femme victime du Corona SRAS à Hanoy. Si l'on compte l'incubation, le 28 octobre correspondrait aussi au premier malade identifié en Chine, le 17 novembre 2019. Mais pourquoi, cette nuit de froid intense et ce séisme apparemment en mon nom aux Philippines ? Il devait y avoir un lien avec moi, mais lequel ?


C’est à nouveau le Signal de Gladio, qui répond à cette question ! En effet, mon père, encore lui, m’avait écrit le 27 octobre 2019, donc la veille pour me dire qu’il arrêtait de m’aider financièrement. Surtout, il ajoutait qu’il voudrait bien que l’Apocalypse ou quelque chose de très grave se produise pour accréditer mes récits qui commençaient à l’agacer ! Dans un mail précédent, je lui avais dit qu’une célèbre vidéo sur Internet prévoyait une terrible catastrophe pour le 3 novembre à Seattle ! Pour ma part, je lui disais que j’étais convaincu que la situation ne pouvait pas durer et que cela pouvait exploser d’un moment à l’autre. 

Mon père connaissait très bien mon histoire, mais il n’avait jamais vraiment adhéré à mes prévisions apocalyptiques ! En outre, à 83 ans, ce genre de chose ne le captivait pas vraiment, mais il répétait qu’il serait content de vivre le début de l’Apocalypse, pour que de son vivant, il puisse voir que j’avais raison. Alors qu’il m’écrivait ce courrier assez négatif pour moi, Gladio avait dressé une énorme pointe de mort sur le Sous-Signal de Gladio, qui m’est lié personnellement. Là, aussi, il ne s’était rien passé de visible. Il n’y avait rien eu de particulier, entre cette pointe de la mort du 27, octobre 17h, correspondant au courrier de mon père, et la résistance chauffante du 28-29 octobre, et correspondant à ma nuit de froid intense et ce séisme aux Philippines, signé Gladio ! Pourtant, il avait bien dû se produire quelque chose.


Les jeux olympiques militaires à Wuhan en Chine du 17 au 28 octobre 2019

Je continue donc de regarder la vidéo sur l’épidémie du SRAS, en 2003, mais sur la fenêtre de YouTube, il m’est proposé d’autres vidéos et l’une d’elles m’interpelle. Il s’agit d’une vidéo sur une théorie conspirationniste proposant une explication sur l’arrivée du Coronavirus en Chine en octobre 2019 ! Je n’enclenche pas cette vidéo conspirationniste, mais tout en écoutant, celle sur le SRAS, j’essaie d’en savoir plus sur cette théorie pour surtout découvrir les dates dont il est question !

Je comprends donc que des jeux olympiques militaires avaient eu lieu à Wuhan en Chine du 17 au 28 octobre 2019, auxquels participaient une importante délégation américaine, logée non loin du marché aux fruits de mer où sont apparus les premiers contaminés. Or, cette théorie conspirationniste se base notamment sur les déclarations en mars 2020, donc ce mois-ci, d’un directeur du CDC aux USA (l’équivalent de l’Institut Pasteur en France) mentionnant que des contagions par le Coronavirus avaient bien eu lieu aux USA, avant qu’ils ne disposent de tests d’identification du virus, c’est-à-dire avant même que le Coronavirus n’apparaisse réellement en Chine. Cette affirmation n’est pas conspirationniste puisque elle émane de la plus haute direction du CDC. Elle fut aussitôt reprise par les autorités chinoises, qui bien évidemment ont immédiatement demandé des explications aux USA.  

En outre, il y eu en août 2019, donc près de deux mois auparavant, un problème de sécurité dans un laboratoire militaire américain situé près de Washington, et ce dernier avait dû, en raison de cela, fermer ses portes. Le problème semble bien réel, mais apparemment, rien ne permet de lier celui-ci aux affirmations du CDC et à l’arrivée du virus en Chine, lors de ces jeux olympiques militaires. En plus, cette délégation, d’Athlètes ou de pseudos athlètes, y a obtenu de piètres résultats, ce qui étonne bien évidemment les autorités chinoises.

Gladio, version OTAN

Depuis janvier 2015, je sais pertinemment que Gladio apprécie contrôler, et donc à leur insu, les forces de police, de renseignements et les armées de l’OTAN, dans la réalisation des plans de Gladio. En matière terroriste, de nombreux attentats avaient ainsi pu être réalisés grâce à l’aide de la police et de services de renseignements. Les membres de ces derniers étaient en effet souvent pris sous contrôles mental, au même titre que les terroristes pour la réalisation de ces opérations terroristes. Ainsi un ordre au sein de la police pouvait avoir lieu, et la police le réalisait sur le terrain, sans réellement savoir si cet ordre avait émis de manière légitime. Ce sont des domaines d’activité où, en général, on ne discute pas les ordres. C’est l’histoire racontée dans les 800 pages du premier tome de mon livre, le Code De Gladio.

Cela ne signifie en aucune façon que les gouvernements, ni même les quartiers généraux de la police ou les directions des services secrets, soient nécessairement au courant de ces ordres, mais ils ont bien été réalisés. C’est ce genre de manipulation au sein des forces de l’OTAN, qui avait donné naissance à un réseau appelé Gladio, et c’est bien cette appellation que j’avais reprise dans mon livre, sans savoir qui réellement commandait Gladio, et donc sans connaître l’existence des Elohim !

En outre, comme très largement expliqués dans mes articles-vidéos précédents, le Coronavirus est inoffensif, mais il sert à cacher l’activité directe de Gladio sur les individus infectés. Rappelez-vous les caméras de surveillance, victimes d’un faux virus, destiné à cacher là aussi l’activité directe de Gladio, sur ces caméras ! On ne peut donc pas parler d'une agression d’un État à l’égard d’un autre, puisque dans cette histoire, tout le monde est touché, mais à un stade différent, et les États-Unis semblent même partis pour rejoindre très rapidement le niveau italien en matière de contagion. Par contre, j’imagine fort bien une extraction illégale d’un virus d’un laboratoire militaire, par une personne ou un militaire sous contrôle mental et que ce virus, ait été amené jusqu’aux jeux militaires olympiques de Wuhan !

Il y a une première chose dont je suis absolument certain, c’est que le courrier de mon père interrompant son aide financière et mettant au défi Gladio de provoquer l’Apocalypse, et datant du 27 octobre 2019, est bien à l’origine, au niveau timing, du lancement du virus en Chine ! En effet, cette opération a visiblement été lancée par le très haut signe de la mort sur ma partie de Signal de Gladio.

La seconde chose dont je suis absolument certain, c’est que la cérémonie de clôture de ces jeux, terminant donc, cette probable opération Gladio, du lancement du Coronavirus en Chine, se réalisait alors que j’étais frigorifié chez moi. Ce symptôme étant l’un des plus importants du SRAS en 2003, et donc, un symbole pour le Coronavirus.

En outre, comme nous l’avons vu, entre ce lancement du Coronavirus et le 27 mars, il y eut plusieurs étapes de propagation. Elles me sont directement liées, dont par exemple le fait que je localise le début du Coronavirus en Europe, avant même qu’il n’y arrive, et que Gladio m’a bien demandé de me décrire comme l’Antéchrist, avertissant de l’Apocalypse !

Une fois, encore, vous comprendre par cette vidéo, mes liens très très étroits avec tous ces événements.

Merci


Je vous rappelle que vous pouvez suivre ces signaux de manière constante ici http://www.signal21.net/signal.php.
Partagez ce post sur Facebook svp





Marc Delantre : marc.delantre@gmail.com

www.marc-delantre.com